La recette du brou de nois

Le brou de noix

Parmi les encres, le Brou de Noix est certainement l’une des teintes les plus célèbres et les plus anciennes. Dans sa forme originelle le Brou de Noix est quasiment impossible à trouver dans le commerce, c’est pourquoi on trouve plus généralement des imitations faites à base d’extrait de Cassel dont le plus célèbre est l’Ocrine.

Le Brou de Noix véritable est un colorant d’origine végétale extrait du brou, péricarpe charnu du fruit du noyer. D’après François Perego « son pouvoir tinctorial est connu depuis que l’homme exploite le noyer » (in Dictionnaire des matériaux du peintre, éd. Belin), et aurait été utilisé par Rembrandt pour ses lavis et par les teinturiers de textiles (drapiers) depuis le moyen-âge. Son pouvoir colorant est très puissant, il teinte fortement les mains de ceux qui manipule le fruit. Le Brou de Noix est référencé au Colour Index comme Natural Brown 7, mais les nuances peuvent être très différentes en fonction des préparations, du vert ou brun-noir.

Le Brou De Noix
Les cerneaux de noix

Comme il est presque introuvable, il faut le faire soi-même, soit en achetant la version en poudre que l’on propose dans nos magasin (marques Lutea et Dolci) soit en préparant soi-même la décoction à partir des morceaux de brou (que nous proposons également en sachet.)

Il n’existe pas de version liquide prête à l’emploi.

Heureusement, au magasin Sennelier il y a un alchimiste qui en a fait pour vous. Voici sa recette :

Il faut faire fermenter les morceaux de brou dans de l’eau à une douce chaleur. Cette opération peut aller de deux jours à plusieurs années !

La décoction peut être concentrée à feu doux pour une teinte plus puissante.

La préparation doit être ensuite filtré à l’aide d’un filtre en plastique pour la céramique (type « chinois » avec maillage très fin.)

On ajoutera un peu de sulfate de fer pour foncer la teinte et d’agent conservateur pour éviter l’apparition de champignons. On laissera reposer le tout autant qu’on le souhaite afin de maturer tel un bon vin, avant de le verser dans ses futurs contenants.

La rectte du brou de nois
Les produits pour la reccette du brou de noix

Extrait de cassel

Comme dit précédemment, il se vend son le nom de Brou de Noix diverses teintes et colorants qui n’ont rien à voir si ce n’est qu’ils imitent la couleur. Ils sont à base de pigments comme les oxydes de fer (très stables) ou des pigments d’origine végétale comme la Terre de Cassel qui est de loin la plus employée pour fabriquer l’imitation de Brou de Noix, en particulier comme patine pour le bois.

Brou De Noix Sennelier
Brou De Noix Sennelier aprés une nuit ….

La Terre de Cassel, cousine de la Terre de Cologne, est une terre humide du genre de la tourbe et proche du lignite. Transformée en pigment elle a longtemps été utilisée dans la peinture à l’huile, surtout pour les glacis, notamment par A. Van Dyck (ce qui donnera le célèbre Brun Van Dyck, fabriqué depuis longtemps à base d’oxydes de fer), Rubens ou Rembrandt. A cause de sa faible résistance à la lumière (le ton change beaucoup) ce pigment est aujourd’hui désuet. On peut néanmoins s’en procurer dans nos magasins.

La teinte de l'extrait de cassel
La teinte de l’extrait de cassel

L’extrait de Cassel utilisé dans les encres et teintures, s’il vient de la même origine, est fabriqué de manière différente et ne doit pas être confondu avec le pigment « terre de Cassel ». L’extrait de Cassel est obtenu en traitant la terre de Cassel par une solution de carbonate de sodium afin de pouvoir être déshydraté. C’est lui qui sert de base pour la fameuse « teinte brou de noix » dite Ocrine fabriqué par Tinxirol, ou certaines encres à lavis (marque Corector.)

(sources : François Perego, Dictionnaire des matériaux du peintre, éd. Belin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut